Gribouillis

« Les gribouillis me plaisent. »

Cela serait vrai si j’étais un animal.

Ils sont écrits comme s’il y avait un chien qui courait pour chercher un os, qui courait vite avec son stylo à la patte.

Ils sont illisibles, sauf pour leur auteur.

Ils sont une corde qui forme des lettres sans se couper en mille pièces pour les mille lettres.

Leur propreté est égale à celle d’un cochon sorti de la boue.

Et c’est pourquoi les gribouillis plaisent à tout individu non humain.

Maintenant, n’aurais-je pas mis le numérotage sur le calligramme, auriez-vous compris ce gribouillage ?

Deborah, élève de 3e.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *