Une revue de la presse éthiopienne par des élèves de 2e3 (4e partie)

Au cours des deux derniers mois, les élèves de 2e 3 du lycée franco-éthiopien Guebre Mariam, à Addis-Abeba, ont lu des journaux, des magazines et des sites web d’information traitant de l’actualité de l’Ethiopie. Ils ont réalisé cette revue de presse à partir d’articles écrits en anglais ou en amharique (une des langues les plus parlées en Ethiopie).

La Semaine Africaine de l’Innovation

Du 28 octobre au 2 novembre 2019 a eu lieu la première Semaine Africaine de l’Innovation à Addis-Abeba, en Ethiopie.

La Semaine Africaine de l’Innovation est un évènement invitant de jeunes innovateurs à présenter leurs inventions face à un jury de quatre personnes. Comme le précise le Daily Monitor dans un article publié le 5 novembre et intitulé « De jeunes innovateurs profitent de la première Semaine Africaine de l’Innovation », les présentations d’innovations ont lieu trente-quatre fois par jour, à l’issue desquelles les participants ressortent avec un certain nombre de points. On y a dénombré environ trois mille concurrents, dont cinq gagnants ayant reçu cinq mille dollars. Parmi eux, Hakim Abebech, nominée pour le Grand Prix de l’Innovation Africaine.

Dans une déclaration publiée dans le journal The Reporter, Moussa Faki Mahamat, Président de l’Union Africaine, affirme que « la Semaine Africaine de l’Innovation est une énorme opportunité économique, une plateforme d’affaires qui a le potentiel de créer de nouvelles chaînes de valeur ». Il ajoute que cet évènement pourrait attirer de nouveaux investisseurs et permettre d’aborder le sujet de l’emploi et de la productivité chez les jeunes. On sait, par ailleurs, que cette conférence a permis aux décideurs politiques africains, aux chercheurs universitaires et privés et aux « parties prenantes internationales » de se rencontrer afin de mener le continent africain vers « une société favorable à l’innovation ».

L’hebdomadaire Capital précise, de plus, que de nombreux thèmes comme l’innovation, l’entrepreneuriat, l’agrotechnologie, les villes intelligentes, l’énergie circulaire, l’hôtellerie, le tourisme technologique, le commerce ou encore l’investissement ont été abordés.

Un évènement parallèle, un défilé de mode nommé « Innovation du textile et du cuir », organisé par Merete Lundemo, l’ambassadrice de Norvège, a eu lieu, donnant ainsi l’opportunité aux panélistes de discuter de la façon de nouer des contacts entre les designers africains et le reste du monde.

Cet évènement donne donc, d’après le ministre de l’Innovation et de la Technologie Getahun Mekuna, la chance aux jeunes Africains de créer des emplois. Par ailleurs, une annonce officielle a déclaré que la Semaine de l’Innovation Africaine aurait bien lieu à nouveau l’année prochaine.

Par Anne, Markeza et Nahom.


L’Ethiopie vers une économie verte

Depuis quelques années le peuple éthiopien constate le changement climatique dans le pays. Pour cette raison, en novembre 2019, le gouvernement éthiopien a pris des mesures pour améliorer la situation économique et environnementale affectée par le changement climatique.

D’après l’article « Green economy policy vital for tackling climate change », écrit par Tsegay Hagos dans le journal The Ethiopian Herald, l’Ethiopie est un pays vulnérable au changement climatique, qui crée des catastrophes depuis des décennies : des sécheresses, des inondations et d’autres désastres d’origine naturelle. Pour cela, le gouvernement éthiopien a créé une organisation nommée CRGE (Climate Resilient Green Economy). Cette organisation a été lancée en 2011 avec le but de surmonter le changement climatique et de créer une économie robuste et durable. Cette stratégie a apporté des résultats encourageants dans les zones victimes de la déforestation.

L’article intitulé « Interdiction des sacs en plastique », écrit par Dawit Astatike dans le journal Capital, ajoute que le gouvernement éthiopien souhaite interdire l’utilisation des sacs en plastique pour rendre le pays moins polluant. Le Ministère de l’Environnement, des Forêts et du Changement climatique va prendre des mesures pour interdire la production, l’importation et l’utilisation des sacs en plastique qui ne peuvent pas se décomposer facilement et qui ont une épaisseur de plus de 0,03 mm, pour renforcer l’économie verte de l’Ethiopie. « Interdire la production et l’utilisation de ces sacs en plastique n’est pas un choix, mais un devoir à faire pour protéger notre environnement » ajoute Girma Gemechu du Ministère de l’Environnement, des Forêts et du changement climatique. Les autorités proposent l’utilisation de sacs en papier ou en tissu une fois que les sacs en plastique seront interdits.

De plus, dans le journal Reporter, l’article « Nordics offer energy solutions to Ethiopia » écrit par Keleyesus Bekele conclut que l’Ethiopie a obtenu des contributions financières de plusieurs pays étrangers pour la mise en place d’une économie plus verte. Par exemple, les pays nordiques (sauf la Finlande) doublent leurs contributions au “Green economy fund” pour aider la marche de l’Ethiopie vers une économie plus verte.

Ces trois articles nous montrent qu’en novembre 2019, l’Ethiopie a pris des mesures pour renforcer l’économie verte du pays. L’Etat va interdire la production, l’utilisation et l’importation des sacs en plastique. Enfin des pays nordiques ont mis une importante somme d’argent pour contribuer au « Green Climate Fund » de l’Ethiopie.

Par Hemen, Elita et Dagmawi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *